L’affrication (capsule pédagogique)

Tu dînes ou tsu dzînes? Moi, j’affrique!

Avez-vous déjà remarqué que lorsqu’un Québécois ou une Québécoise parle, on peut entendre le son [s] après le t dans tu? Ou même le son [z] après le d dans dire? Ce phénomène typique du français québécois se nomme l’affrication. L’affrication consiste à ajouter naturellement un son après les consonnes t et d de sorte qu’elles sonnent comme [ts] et [dz]. Mais, attention, cela ne se produit qu’à l’oral et que devant les voyelles i et u. Ainsi, on retrouve le son [ts] dans petit et étude, mais pas dans patate et poteau, et le son [dz] dans mardi et duvet, mais pas dans demain et dos d’âne.

Par Paméla Vachon

Ce contenu est réservé aux membres

Merci de vous connecter pour le consulter !

27 capsules sur les difficultés de la langue française sont présentées par l’humoriste Fred Dubé.

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes
0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments