Croire ou ne pas croire les victimes d’agressions sexuelles?

Biais inconscients : croire ou ne pas croire les victimes d’agressions sexuelles?

Après #AgressionsNonDénoncées et #MeToo, une nouvelle vague de dénonciations d’inconduites sexuelles a pris d’assaut les réseaux sociaux en juillet, entraînant dans son sillage les carrières de plusieurs personnalités publiques.

Un texte de Anne-Frederique Hebert-Dolbec – Dossier Santé mentale

Ce contenu est réservé aux membres

Merci de vous connecter pour le consulter !

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes
Avatar
Anne-Frederique Hebert-Dolbec

Journaliste indépendante

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
trackback

[…] S’affranchir de sa mémoire – Reflet de Société Plus dans Biais inconscients : croire ou ne pas croire les victimes d’agressions sexuelles? […]

trackback

[…] victimes d’agressions sexuelles sont toutes uniques. Si elles ne sont pas que des victimes, il est cependant impossible de nier […]

trackback

[…] matière de racisme, sexisme ou d’agression… nous avons tous notre part de responsabilité. Il faut dire à ce clown du dimanche qu’on ne […]