capsule-français-sons-Éducation-grammaire

Capsule de français : Les sons en français

On a appris dès notre plus jeune âge qu’il y avait 26 lettres dans l’alphabet : 20 consonnes et six voyelles. C’est un fait, on a 26 caractères dans l’alphabet, mais si je vous disais qu’on transcrit 36 sons avec ces 26 caractères ? Si je vous disais qu’en réalité, il y a pas mal plus que six voyelles en français? Non, vous ne rêvez pas, il y a bel et bien 16 voyelles et non six. Je vous rassure : vous les utilisez déjà toutes ! 

Un texte de Mylène Roy |  Dossier Éducation

Commençons par les a. Je dis les a parce qu’il a effectivement deux a dans notre merveilleuse langue. On ne s’en rend peut-être pas compte parce qu’on les écrit de la même façon, mais ils sont prononcés différemment. D’abord, il y a le [a] comme dans tache, patte, montagne, cage, bref vous avez compris ! Il y a aussi le [α] comme dans tâche, pâtes, théâtre, etc. Ensuite, il y a le [ə] qui nous est déjà familier. Si on continue avec les différentes variantes du e soit le é et le è, on trouve deux autres de nos voyelles soit le [e] comme dans lézard et le [ɛ] comme dans fait. Dans les voyelles connues on a également le [i] et le [y]. Comme les a, il y a aussi deux o. Il y a le o de poteau et photo [o] ou comme on dirait à Québec [pɔto] et [fɔto], vous entendez la différence ? Parmi les voyelles qu’ontranscrit avec plus d’une lettre, il y a le [u] comme dans bijou, le [ɑ̃] comme dans temps, le [ɛ̃] comme dans raisin, le [ɔ̃ ] comme dans raison, [œ̃]comme dans lundi et on a aussi deux eu qui font qu’on peut distinguer œuf et bœuf d’œufs et bœufs.

Il faut aussi dire qu’on a plusieurs sons qui nous sont propres au Québec en plus de tous ceux que j’ai déjà énumérés. Il y a le [r] qu’on appelle le r roulé, qui se prononçait dès la Nouvelle-France mais qui tend à disparaître. On l’associe généralement aux personnes plus âgées ou à André Sauvé. On a aussi des voyelles qu’on fait de façon relâchée comme le [ɒ]. Par exemple, on va prononcer le mot [bɒtɔ̃] de cette façon. On peut entendre la différence avec le a de [pαt] dont il est la variante. Cet exercice fonctionne aussi si on se compare avec la France. Par exemple, la variante du [ɛ]. Ici, on prononce [bɜte] et en France c’est [bɛt]. Même chose pour [bɪj], [bʏl], [bʊl] prononcé tel quel ici alors qu’en France ce sera plutôt [bij], [byl] et [bul].

L’une des difficultés en français, c’est qu’un même son peut s’écrire de plusieurs façons. C’est le cas pour [f] comme dans éléphant ou fourmi qui, on comprend, peut s’écrire autant avec la lettre f que la combinaison p-h. Un autre son qui a plusieurs façons de s’écrire est le [s] qu’on peut voir écrit avec un ou deux s, avec un ç ou encore un c suivi d’un e ou d’un i. Donc, saumon, mission, garçon et citron comportent tous le son écrit de façon différente. Même la lettre t peut servir à transcrire le [s] comme dans les mots action et péripétie, par exemple. Un autre cas de figure, c’est le son [z] qui peut s’écrire avec la lettre s placée entre deux voyelles comme dans poison ou avec la lettre z comme dans zèbre. La langue française regorge d’exemples comme ceux-ci qui montrent qu’un son peut être orthographié de multiples façons, il y a de quoi occuper votre temps libre !

27 capsules sur les difficultés de la langue française sont présentées par l’humoriste Fred Dubé.

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires