Code vestimentaire

« Des professeurs avaient exprimé leur malaise de pouvoir deviner la poitrine des jeunes filles sous leur chandail »

Estelle et Florence

Une chronique de Florence V.Savoie et Estelle Cazelais, sexologues –


Le mouvement des carrés jaunes est né d’une dénonciation des codes vestimentaires, souvent perçus comme sexistes et plus restrictifs envers les filles. Il a été initié par des étudiantes dans des écoles secondaires du Québec, d’abord dans la région de Québec, puis a gagné les autres régions de la province. Un élément déclencheur : plusieurs adolescentes sont renvoyées chez elles parce qu’elles sont habillées de manière jugée indécente : refus de porter un soutien-gorge, épaules non couvertes, shorts ou jupes trop courtes. Or, ce type de sanctions renforce les stéréotypes sexuels qui nous envahissent déjà trop.

Ce contenu est réservé aux membres

Merci de vous connecter pour le consulter !

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes
Estelle et Florence
Estelle et Florence

Estelle et Florence, sexologues, croient fermement qu’il est essentiel de parler de sexualité. Alors qu’elles sont souvent assises dans le même groupe d’amies pendant leur baccalauréat, elles développent tranquillement une amitié. C’est ainsi qu’elles prennent goût à travailler ensemble et développent une confiance mutuelle qui leur permet d’être à l’aise de parler d’un sujet encore tabou - le sexe. C’est au début de 2015 qu’elles mettent sur pied "Les ateliers SexURL", un organisme dédié à l’éducation sexuelle dans les écoles et les organismes communautaires, ainsi que le volet web sexo-éducatif : "Réfléchir à ça !"

"SexURL" veut contribuer au développement et à la promotion de la santé sexuelle et des relations saines auprès des enfants, des jeunes et des adultes. "Réfléchir à ça !" se destine à informer et conseiller les adolescentEs et jeunes adultes sur leur sexualité via des capsules amusantes. Original et simple, l’objectif est de répondre à des questionnements réels reliés au sexe. C’est à travers une volonté d’ouverture d’esprit, d’inclusion, de partage et de respect que "Réfléchir à ça !" propose une plateforme où les lectrices, les lecteurs et les sexologues peuvent aussi échanger sur la sexualité via l’onglet "Pose ta question !"

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments