Femmes à la télévision

Par Anders Turgeon

La caméra ajoute « 10 livres »

En plus d’être parfaitement grimées, peignées et vêtues, celles qui travaillent devant les caméras doivent aussi être minces pour éblouir à l’écran. Un lieu commun répandu veut que la caméra ajoute « 10 livres », présentant ainsi une image déformée des professionnelles de la télévision qui s’avèrent déjà élancées. Ce qui a pour résultat de renvoyer un idéal de minceur inatteignable aux téléspectatrices déjà intimidées par les images de femmes minces véhiculées par d’autres médias centrés sur l’image

Ce contenu est réservé aux membres

Merci de vous connecter pour le consulter !

 

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes
0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments