fausse information

Notre cerveau adore les fausses nouvelles

Par Alexandra Bachot –


Fausses informations, rumeurs en tout genre et propagande, relayés par les réseaux sociaux se sont multipliés ces dernières années. Bien que ce phénomène ne soit pas inédit dans notre société, sa vitesse de circulation s’est intensifiée, encouragé par l’essor de nouveaux outils numériques. C’est un fait, nous pouvons tous diffuser des nouvelles massivement et rapidement, y compris celles non vérifiées. Mais pourquoi suscitent-elles plus d’engouement ? La raison serait psychologique.

Ce contenu est réservé aux membres

Merci de vous connecter pour le consulter !

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes
0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments