Voisins solidaires 

Les derniers articles par Mélina Soucy (tout voir)

En 1837, quand un fermier était victime d’un incendie, le village complet se mettait en ligne avec son seau d’eau pour aider à maîtriser le brasier. On lui donnait ensuite une vache, une poule… pour l’aider à regarnir son cheptel. On participait à la reconstruction de la ferme. Parce qu’à cette époque, la seule assurance que nous avions, c’était l’assurance que nos voisins allaient être solidaires de ce que nous vivions.

Un texte de Mélina Soucy – Dossier Santé

Ce contenu est réservé aux membres

Merci de vous connecter pour le consulter !

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments