Rituels funéraires au Québec

En 1991, Alain Tremblay inaugurait l’Écomusée de l’au-delà. Il avait pour mission de se questionner sur l’avenir des cimetières et des problèmes tels que la conservation des monuments funéraires. Au Québec, de nouveaux enjeux sont à considérer comme l’apparition de nouveaux rituels, l’accroissement des communautés culturelles et la nécessité pour les thanatologues (personne intervenant auprès des familles dans le processus funéraire) de s’adapter à différentes approches de la mort.

Un texte de Annie Dion-Clément – Dossier Religion et spiritualité

Ce contenu est réservé aux membres ...

Merci de vous connecter pour le consulter!

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes
0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments